Le territoire


Le PETR du Pays de Seine en Plaine Champenoise est un territoire essentiellement rural (42 hab/km2), situé au nord-ouest de l’aube, mais surtout,-en frange de la Région Ile de France avec un potentiel de 10 millions de « consommateurs » dans un rayon de 200km.
Il regroupe 4 Communautés de Communes d’un seul tenant et sans enclave et correspond aux limites préfectorales de l’arrondissement de Nogent-sur-Seine. Ce territoire est un véritable bassin de vie avec une taille pertinente et cohérente dans une stratégie territoriale de développement.

55 187 habitants (INSEE 2019) - 79 communes – 4 Communauté de Communes

  • La Communauté de Communes de l’Orvin et l’Ardusson (CCOA) (création et adhésion au Pays en 2003) : 25 communes et 8 682 habitants (INSEE 2019) (Avant-les-Marcilly, Avon-la-Pèze, Bercenay-le-Hayer, Bourdenay, Charmoy, Dierrey-Saint-Julien, Echemines, Faux-Villecerf, Fay-les-Marcilly, La Fosse-Corduan, Marcilly-le-Hayer, Marigny-le-Châtel, Mesnil-St-Loup, Origny-le-Sec, Orvilliers-St-Julien, Ossey-les-trois-Maisons, Pouy-sur-Vannes, Prunay-Belleville, Rigny-la-Nonneuse, Saint-Flavy, Saint-Loup-de-Buffigny, Saint-Lupien, Saint-Martin-de-Bossenay, Trancault, Villadin).
  • La Communauté de Communes des Portes de Romilly (CCPRS) (création et adhésion au Pays en 2006) : 6 communes 19 030 habitants (INSEE 2019)(Crancey, Gélannes, Maizières-la-Grande-Paroisse, Pars-les-Romilly, Romilly-sur-Seine, Saint-Hilaire-sous-Romilly).
  • La Communauté de Communes du Nogentais (CCN) (création et adhésion au Pays en 2006) : 23 communes et 17 118 habitants (INSEE 2019) (Barbuise, Bouy-sur-Orvin, Courceroy, Ferreux-Quincey, Fontaine-Mâcon, Fontenay-de-Bossery, Gumery, La Louptière-Thénard, La Motte-Tilly, Le Mériot, Marnay-sur-Seine, Montpothier, Nogent-sur-Seine, Périgny-la-Rose, Plessis-Barbuise, Pont-sur-Seine, La Saulsotte, Saint-Aubin, Saint-Nicolas-la-Chapelle, Soligny-les-Etangs, Trainel, La Villeneuve-au-Châtelot, Villenauxe-la-Grande).
  • La Communauté de Communes de Seine et Aube (issue de la fusion au 1er janvier 2017 de la communauté de communes de Seine Fontaine Beauregard avec la communauté de communes de Plancy l’Abbaye) : 25 communes et 10 357 habitants (INSEE 2019) (Bessy, Boulages, Champfleury, Chapelle Vallon, Charny-le-Bachot, Châtres, Chauchigny, Droupt-Saint-Basle, Droupt-Sainte-Marie, Etrelles-sur-Aube, Fontaine-les-Grès, Les Grandes Chapelles, Longueville-sur-Aube, Méry-sur-Seine, Mesgrigny, Plancy l’Abbaye, Premierfait, Rhèges, Rilly-Sainte-Syre, Saint-Mesmin, Saint-Oulph, Salon, Savières, Vallant-Saint-Georges, Viâpres le Petit).

Géographiquement, ce territoire appartient à la « plaine champenoise » (Champagne crayeuse), avec les caractéristiques liées à ce type de paysage : champs à perte de vue, agriculture variée essentiellement basée sur la céréaliculture, les oléagineux, la betterave et la luzerne. On trouve du vignoble de champagne sur l’extrémité nord du territoire offrant des paysages quelque peu vallonnés et apportant une notoriété indiscutable sur laquelle le territoire saura s’appuyer au niveau marketing en lien avec la stratégie touristique de la Région Grand-Est et sa politique des « Marques ». La Vallée de la Seine, épine dorsale de ce territoire et le traversant d’Est en Ouest, abrite une faune et une flore exceptionnelles, protégées au sein d’une réserve naturelle nationale, la « Bassée » et d’une Zone Natura 2000 présente sur une partie de la Vallée de l’Aube. Cette épine dorsale s’organise autour du bi-pôle Romilly-sur-Seine (14 617 hab.) / Nogent-sur-Seine (6 099 hab.), véritable centre nerveux du PETR. Des bourgs-relais complètent la structuration de cet espace (Méry- sur-Seine, Plancy-l‘Abbaye, Villenauxe-la-Grande, Marigny-le-Châtel, Pont-sur-Seine, Traînel).

Le PETR s’appuie sur les compétences, les connaissances, l’expérience et le savoir-faire de tous les acteurs locaux (élus, associations, monde économique, institutions…), dans des domaines très variés comme l’environnement, le tourisme, l’emploi, la santé, l’éducation, la culture etc…
Pour les 4 communautés de communes qui le composent, le PETR est un espace de réflexion au travers de projets communs.
Historiquement, le PETR Seine en Plaine Champenoise est issu du Pays de Seine en Plaine Champenoise, créé en 2002, émanation d’une volonté forte des élus locaux de développer leur territoire, non plus à l’échelle de leurs communes, mais avec une vision plus globale et une prospective de l’espace « vécu ».
L’idée fut alors de fédérer les acteurs et de favoriser tout type de relations à l’intérieur d’un bassin de vie identifié, afin de créer et développer des solidarités.
Là où chacun avait l’habitude de travailler de son côté, voire en compétition avec le village ou la ville voisine, des pratiques plus concertées, réfléchies et solidaires se sont mises en place au fil du temps.
Le PETR permet aux élus de travailler ensemble et de faciliter la mise en œuvre de stratégies communes et d’actions mutualisées.

Guide du territoire